La gravure sur gomme

Samedi dernier, j’ai participé à un atelier de gravure sur gomme organisé par Nathalie aka Le Héron Graveur. Personnellement, je ne connaissais pas du tout le principe alors je vous l’explique rapidement : la gravure sur gomme, consiste à graver un motif sur une plaque molle (comme les gommes d’écolier…) à l’aide de gouges. Il faut extraire les zones « non imprimées » du dessin et ne laisser que les traits sur lesquels on déposera l’encre. J’avais déjà fait de la linogravure au lycée, c’est le même principe mais la gomme est beaucoup plus souple et agréable à graver. Bref, j’ai adoré cet atelier et je vous recommande chaudement d’essayer ! D’autant plus que Nathalie à prévu de réitérer les ateliers, je vous conseille de la suivre sur Instagram ! Mais attention, c’est une véritable addiction : j’ai envie de tout tamponner : torchons, papier cadeau, étiquette à confiture, bullet journal…

 

banderole

 

TLP

Toutes les poitrines

Ce bel ensemble m’a été offert par Toutes les poitrines, un site de vente en ligne qui propose un large choix de lingerie mais également de maillots de bain. Pour une fois, on y trouve de toutes les tailles, des plus petits aux plus grands bonnets, de toutes les formes : soutien gorge balconnet, push-up, triangle, avec armatures, sans armatures… Je n’ai pas de problème à ce niveau-là, je porte une taille assez commune, mais je sais à quel point ça peut être difficile de trouver des sous-vêtements confortables et esthétique. On entend beaucoup parler de la tendance « no-bra », un mouvement que je comprends et que je trouve bienveillant. Cependant, ce n’est pas évident dans notre société de simplement abandonner nos soutiens-gorge et de sortir sans. Je suis pudique, et selon les tenues, je n’y arrive tout simplement pas ! Alors, je préfère opter pour de la lingerie confortable. Celle qui ne me donne pas envie de l’arracher après une journée de travail. Toutes les poitrines propose un choix de sous-vêtements tellement grand, vous y trouverez forcément votre compte.

→ Si tu veux shopper cet ensemble, clique ici !

 

banderole

 

Curionomie

Curionomie

Il y a quelque temps, j’ai été conviée, ainsi qu’une autre poignée de blogueurs strasbourgeois, à découvrir un tout nouveau concept : une escapade mystérieuse avec Curionomie ! Curionomie propose des escapades personnalisées au sein de notre propre ville, afin de la (re)découvrir sous un nouvel angle. La seule chose que nous savions, c’était la date et l’heure de notre RDV ! Ensuite, que des surprises ! L’escapade est totalement personnalisée en fonction d’un questionnaire pré-rempli par chacun des participants.

Curionomie

Nous avons parcouru Strasbourg ensemble, en apprenant à mieux nous connaître grâce à un petit jeu, puis découvrant de nouveaux lieux, et rencontrant de nouveaux visages. Strasbourg ce n’est pas que des maisons à Colombages, sa cathédrale et ses quais. Strasbourg, c’est une richesse culturelle, notamment de talentueux artistes et leur histoire. Grâce à Curionomie, nous avons découvert le travail de différents artistes locaux de façon bien plus personnelle : nous avons pu écouter leur parcours, et échanger avec eux.

banderole

 

la compagnie du blanc

Les oreillers la Compagnie du Blanc

Ces oreillers-là, quel bonheur, quel confort. Je ne pourrais plus repasser aux oreillers banals « Ikea » ! Ils n’ont rien à voir. Les oreillers vendus par La Compagnie des Blancs sont à la fois fermes et moelleux. Ils sont entièrement fabriqués en France par la La Compagnie Dumas, et sont garnis à 100% en  fibres polyester creuses siliconées. Quand La Compagnie du Blanc m’a proposé de m’envoyer l’un de leur produit, j’ai tout de suite pensé aux oreillers. Moi qui souffre régulièrement de maux de tête, je cherchais justement un moyen de soulager ma nuque la nuit. Je m’étais renseignée à propos des oreillers orthopédiques, mais les prix pratiqués m’ont rebuté et selon mon kiné, ce n’est que purement commercial. Un bon oreiller suffit, pas besoin que le terme « orthopédique » y soit associé.

À lire aussi : 7 astuces pour soulager les maux de tête

banderole

 

Yuka, l’application mobile qui scanne votre alimentation

Yuka est une application qui permet de scanner les codes-barres des étiquettes et packaging des produits que nous consommons afin d’obtenir une évaluation de leur qualité. Chaque produit scanné a sa propre fiche d’évaluation contenant une note sur 100 et le détail de sa composition : calories, sucre, graisses, additifs… Le petit plus : lorsqu’un produit est de mauvaise qualité, l’application suggère des produits similaires mais bons pour notre santé !

L’application est très simple d’utilisation et les résultats sont faciles à comprendre. Elle m’est devenue indispensable; Pas toujours très pratique de scanner pendant les courses, je le fais plutôt après coup : alors quand on tombe sur un mauvais produit, quelle déception !

 

banderole

 

The Greatest Showman

Vous en avez peut-être entendu parlé, ce film sorti en salle le 24 janvier 2018 à fait beaucoup de bruit autour de lui. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous conseille d’y remédier rapidement ! Personnellement, j’ai été subjuguée par la beauté des scènes, par l’esthétisme des décors, des costumes, mais surtout par la BO ! Même si vous n’êtes pas un grand fan des comédies musicales, je suis persuadée que The Greatest Showman saura vous scotcher à votre siège. Il laisse cette impression de magie, il impressionne et émerveille, comme un enfant qui va au cirque la première fois !

Synopsys : The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

J’ai adoré découvrir Hugh Jackman dans un autre rôle que celui de Wolverine (bien sûr sa carrière ne se résume pas à ça!), j’ai été subjuguée par son talent. Quel artiste !

 À lire aussi : Mes favoris du moment #1

 

*Certains produits mentionnés ont été offert pour la conception de cet article