Chronique cinématographique: Le chant de la mer



Date de sortie: 10 décembre 2014
Réalisé par: Tomm Moore
Origine: Irlandais, danois, belge, luxembourgeois, français
Genre: Animation, fantastique
Durée: 1h33 min

Synopsis: Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d’un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, leur grand-mère les emmène vivre à la ville. Ben découvre alors que sa petite soeur est une selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. Au cours d’un fantastique voyage, Ben et Maïna vont devoir affronter peurs et dangers, et combattre la sorcière pour aider les êtres magiques à retrouver leur pouvoir.

 

Mon avis: C’est sans connaître le synopsis de ce dessin animé que je suis allé le voir. Étant une grande fan de l’univers des studios Ghibli, je n’ai pas hésité une seconde à me rendre dans mon cinéma. Pour tout vous dire, c’est l’affiche du film qui m’a séduite d’emblée. Dès les premières secondes, j’ai été étonnée par le style graphique des personnages et des décors. Il est plutôt rare de voir ce genre d’illustrations au grand écran, surtout de nos jours, où les dessins animés se font très abrutissants et dénués de toute originalité. Mais ce fut une grande surprise de découvrir cette animation traditionnelle aux graphismes envoutants.

Le scénario, écrit à la manière d’Hayao Miyazaki, nous transporte dans un voyage fantastique et nous dévoile une histoire émouvante. On se laisse facilement bercer par cet univers poétique, inspiré de conte celtique et mythologie irlandaise. Tomm Moore, ce jeune cinéaste prometteur,  choisit d’aborder différents thèmes implicitement, certain difficile. On retrouve l’écho des principaux protagonistes à travers les histoires et légendes que le film nous présente. On remarque rapidement que les personnages que nous suivons ont chacun une histoire plus où moins similaire avec un homologue mythologique. Les deux partis évoluent parallèlement grâce à la petite fille Maïna, qui représente un lien entre les deux mondes. On observe une réelle évolution chez les personnages, devant faire face à différentes épreuves telles que la mort, incluant donc l’absence maternelle, le deuil ainsi que la rivalité et l’amour fraternel.

 

J’ai été charmée par l’ambiance féerique des paysages ainsi que par l’harmonie visuelle et acoustique du chant de la mer. C’est une très belle découverte, je vous conseille vraiment d’aller le voir.

En attendant, vous pouvez jeter un oeil à la bande annonce du film ! 🙂
Étiquettes : , ,
laboiteasally

Je suis Sally. Jeune graphiste Strasbourgeoise, éternelle passionnée et maman-furet. Je mets tout mon cœur dans ce petit blog lifestyle depuis deux ans.

À LIRE AUSSI

2 commentaires

  • Laitfraise Création
    5 janvier 2015 at 14 h 54 min

    Waouh les dessins sont incroyables, merci pour toutes ces découvertes !

    • laboiteasally
      laboiteasally
      5 janvier 2015 at 15 h 36 min

      Heureuse d'avoir pu te faire découvrir ce petit bijoux 😀 si tu le regarde, donne moi ton avis 😀

LEAVE A COMMENT

HELLO !

la boite à sally

Je suis Sally. Jeune graphiste Strasbourgeoise, éternelle passionnée et maman-furet. Je mets tout mon cœur dans ce petit blog lifestyle depuis trois ans. J'espère que tu te plairas ici !

icon_fb-01 icon_twitter-01 icon_insta-01-01-01 icon_hellocoton-01 icon_pinterest-01 icon_yt-01

Instagram

Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.

FACEBOOK

48 heures pour écrire

48 heures pour écrire