Lorsqu’on décide de se lancer et de créer ses propres produits, c’est un long processus qui s’enclenche. Il faut avoir les idées, faire des recherches, se renseigner sur le marché (qu’est-ce qui fonctionne, qu’est-ce qui a déjà été fait, quelle est la clientèle cible…). Si vos objectifs ne sont pas astronomiques ou du moins, un peu idyllique, tout devrait bien se passer. 
Le plus dur lorsqu’on décide de concevoir un produit comme les pin’s, c’est de trouver le bon fabricant. Le processus de fabrication est particulier, il faut d’abord commencer par comprendre comment il fonctionne pour pouvoir adapter sa demande et ses objectifs. Trouver le bon fabricant est un parcours du combattant. Si vous êtes comme moi, vous commencerez par chercher local : France, Belgique, Luxembourg… Ensuite pour irez plus loin : Grande-Bretagne, Etat-Unis, Australie, Chine…

Vous êtes nombreux à m’avoir posé des questions sur Instagram, notamment suite à ma FAQ mais je reçois très régulièrement la même question : quel est ton fournisseur ? Si vous êtes ici pour ça, je vous arrête tout de suite… Je ne vous donnerais pas le nom de mon usine. Je n’écris pas cet article pour vous mâcher le travail mais pour vous aider à y voir plus clair. Ne voyez pas ça comme de l’égoïsme, mettez-vous à ma place. J’ai passé des heures à chercher, farfouiller, demander des devis aux usines, comparer les prix… 

→ Mon tout premier pin’s inspiré de Harry Potter, le retourneur de temps !



Que faut-il préciser à l’usine pour l’obtention d’un devis ?

➡️ Soft Enamel / Hard Enamel
La première chose à savoir, c’est qu’il existe deux grandes familles de pin’s : les soft enamel et les hard enamel. Les soft ne sont pas très jolis à mon goût, ils sont en relief, creusés. Tandis que les hard enamel sont complètement lisses ! Ils sont également plus cher. Vous pouvez y faire déposer une couche de résine epoxy sur toute la surface pour les rendre encore plus brillants. 

➡️ Quantité
Les usines imposent un MOQ (minimum order quantity) qui est généralement de 100 pièces. J’ai déjà vu des usines proposant un MOQ de 25 ou 50 pcs, mais le coût unitaire sera bien plus élevé. En effet, le prix est dégressif si vous commandez en plus grande quantité.

➡️ Taille
Tout comme les quantités, plus votre pin’s sera grand, plus il sera cher. 
Si vous contactez une usine aux USA ou en chine, précisez les dimensions en pouces. 

➡️ Nombre de couleurs
Les couleurs sont déposés par émaillage sur le métal. Très souvent, vous payerez le même prix pour 4 couleurs. Au delà, chaque couleur supplémentaire vous coûtera plus cher. Attention, on ne parle pas de couleurs RVB ou CMJN, mais de pantone. Il va falloir vous référer à un nuancier Pantone pour choisir vos couleurs, ou à défaut à la bibliothèque Pantone Solid Coated disponible sur les logiciels Adobe.
Les couleurs Pantone sont en fait des préparations des quatre encres principales, les couleurs primaires Cyan, Magenta, Jaune et Noir, qu’on utilise initialement en impression Offset par superposition.

➡️ Finition/Couleur du métal
Il existe plusieurs couleurs de finition, votre pin’s peut être plaqué or, argent, rose gold, noir, etc.

➡️ Ville / Pays de livraison
Selon votre localisation et le poids du colis (quantité de pin’s), les frais de transports seront plus ou moins élevés. Attention, si vous importez des marchandises en dehors de l’Europe, vous devrez payez des frais de dédouanement. Je vous conseille de lire les indications sur ce site.

➡️ Valeur ajoutée
En dehors des éléments cités plus haut, votre pin’s peut bénéficier de personnalisation encore plus poussée: impression sérigraphique, gravure de votre logo à l’arrière, numérotation, découpe ajourée, glitter, couche phosphorescente… Evidemment, tout cela a un coût.

Envoyer son dessin à l’usine

Une fois le devis validé et le paiement envoyé, l’usine vous demandera votre dessin pour commencer à travailler sur la fabrication de votre pin’s.
Certaines usines acceptent les images au format .JPEG,  mais le mieux reste tout de même de leur fournir un fichier vectoriel en .AI ou .PDF. 
Vous devrez donc, dans l’idéal, réaliser votre dessin sur Illustrator. Il y a certains points à respecter :

✅ Utiliser des couleurs Pantone uniquement, et jamais de dégradé.
✅ Tout vos blocs de couleurs auront un contour en « métal », sauf si vous optez pour une impression sérigraphique. Vos contours devront mesurer 1,25mm d’épaisseur minimum. Demander confirmation à votre usine.
✅ Tous les éléments de votre dessin devront être vectorisés, texte inclus.

Prochaine étape, la production !

Si tout va bien, l’usine vous enverra un Artwork, un peu comme un BàT en imprimerie. Sur cet artwork, vous devrez retrouver plusieurs éléments : votre dessin de face, de dos, la légende des couleurs, les dimensions, et tout les autres détails mentionnés dans le devis comme la gravure d’un logo par exemple.
Ensuite, vous devrez donner votre accord pour lancer la production du moule de votre pin’s. Dans l’idéal, l’usine devrait vous envoyer quelques photos et éventuellement une vidéo de votre tout premier pin’s ! Vous devrez vous assurer que tout va bien, que l’artwork est respecté.
Si c’est le cas, vous donnerez votre accord pour la « production en masse ». Ensuite, il ne restera plus qu’à attendre que vos pin’s arrivent chez vous !

Exemple d’Artwork envoyé par l’usine

FAQ

✖️ Ton prestataire se trouve t’il en France ? Malheureusement, non ! C’est vraiment ce que j’aurais préféré, mais je n’ai pas trouvé de fabricant en France qui propose des produits de la même qualité que mes pin’s actuels. En plus, ils avaient tous de plus gros minimum de commande imposé, genre 500 pins minimum !

✖️ Peux-tu commander tes pin’s en petite quantité ? Le minimum que je puisse commander est 100 pin’s mais il existe des usines qui produisent pour 25 ou 50 pièces, mais ça coûte beaucoup plus cher.

✖️ Pourquoi as-tu choisis de faire des pin’s ? J’ai toujours eu envie de créer moi-même quelque chose de A à Z, c’est d’ailleurs ce qui m’a plus dans mes études. J’ai pu étudier tout le processus de la chaîne graphique, de la conception en prépresse devant l’ordinateur, jusqu’à l’impression et la finition. J’ai adoré imprimer mes propres documents. C’est donc venu tout naturellement. J’ai commencé à collectionner les pin’s Disney en faisant les brocante, puis j’ai découvert les pin’s fantasy. Je n’avais jamais imaginé qu’il y avait un tel monde derrière les pin’s, et surtout les Disney ! On a tous des petites choses qu’on aime collectionner, pour moi c’est les pin’s, pour d’autres les montres, il existe même les collections digitales qui amusent les gens.

✖️ Comment transformer un dessin sur papier en pin’s ? Cet article devrait t’aider à y voir plus clair ! Mais pour résumer rapidement, il faut scanner son dessin papier et le redessiner sur le logiciel Illustrator. Ca nous permet d’avoir un fichier vectoriel, adéquat pour la fabrication du moule.

✖️ Comment est-ce que tu t’organises pour la gestion globale : mise en ligne… As-tu fini le dessin de ton prochain pin’s ? Oui ! Je viens de lancer les précommandes de mon prochain pin’s, inspiré de la série Outlander. Je vous laisse jeter un œil sur la boutique ! : )

✖️ Sur quelle plateforme ça se passe ? Est-ce compliqué de gérer la vente en ligne ? J’ai commencé à vendre sur Etsy puis j’ai créer mon site de vente en ligne sur Bigcartel? Dans les deux cas, c’est vraiment simple. Les plateformes sont bien optimisées. Et de manière générales, ce n’est pas compliqué, il faut juste savoir s’organiser. 🙂 

✖️ Comment fais-tu appel à un fabricant pour les pin’s ? Je cherche sur google en tapant par exemple « fabrication de pin’s » ou « enamel pin factory ». Puis je les contacte tous un à un par e-mail en leur demandant directement un devis précis afin de pouvoir comparer les tarifs de chacun. Mais attention, il n’y a pas que le tarif qui rentre en ligne de compte : je compare aussi la rapidité de réponse de chacun, le pays d’origine, la qualité estimée grâce aux visuels, les options possible, le moyen de paiement, etc.

✖️ Que conseilles-tu pour se lancer dans la vente de créations ? Difficile comme question ! Je pense qu’il faut surtout bien réfléchir à son projet, qu’il soit mûrement réfléchit. Ne pas foncer la tête baisser et bien choisir son usine (meme si ça prend des semaines avant de trouver la bonne!). J’ai entendu pas mal de galère avec des usines en chine, il faut savoir que c’est assez compliqué de travailler avec eux, ils ne parlent pas très bien anglais de manière général. 

✖️ Comment as-tu trouvé l’usine qui fabrique tes pin’s ? Est-elle bien ? A l’étranger ou en France ? Comme dit plus haut, j’ai looongtemps cherché sur internet et j’ai comparé pas mal de devis. Je m’étais fait un tableau Excel avec tous les points de comparaison pour être sûre de mon choix. Et je ne suis pas déçue, j’adore mes pin’s et je les trouve d’excellente qualité 😀 Et oui, je travaille avec une usine à l’étranger.

✖️ Est-ce que tu as un statut particulier ? Oui, je suis auto-entrepreneur depuis déjà deux ans ! J’avais déjà ce statut lorsque j’ai commencé à travailler pour des clients en tant que graphiste. Aujourd’hui j’ai juste étendu mon activité à la vente en ligne.

✖️ Est-ce que tu déclares ce que tu gagnes grâce à la boutique ? Bien sûr ! C’est une obligation légale. Je déclare mes revenus tous les trimestres et je paie mes impôts sur mon chiffre d’affaire.


J’espère que cet article vous a plus, et vous sera utile si vous souhaitez vous lancer dans les pin’s ! N’hésitez pas à le partager et/ou à me laisser un petit mot en dessous. A toute ! 🙂

*Article sponsorisé